PSG, Barça, Bayern, Manchester city, sont ils déjà champions ?

samedi 30 décembre 2017 / 15h27 / Z. Tanasic


PSG, Barça, Bayern, Manchester city, sont ils déjà champions ? 0

Les derniers matchs de mi-saison se sont disputés hier soir en Italie et de nombreuses équipes ont déjà quasiment remporté le championnat de leur pays. Est-ce une bonne chose pour le football d'avoir autant de championnats, avec une seule équipe dominante ?


Les quasi champions 

Sur les 6 principaux championnats (Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie, France et Portugal), 4 sont déjà quasiment joués à la mi-saison. Nous n'avons jamais connu une telle situation, dans le football moderne, où 4 championnats majeurs sont pratiquement bouclés, dès les matchs allers. 

LOGO MAN CITY_3 Manchester City, meilleure attaque d'Europe

Pep Guardiola est un habitué des records partout où il passe. Le coach catalan détient déjà le record du nombre de matchs gagnés à la suite, dans le championnat espagnol et allemand. Cette fois, il a réussi la même performance en remportant 18 matchs consécutifs, avec Manchester City, dans le championnat anglais qui est certainement le plus difficile. 

Manchester City est l'équipe qui a inscrit le plus grand nombre de buts en Europe, à mi-saison, avec 61 réalisations. Les joueurs de Guardiola ont impressionné toute l'Europe, avec leur début de saison inédit. 

J'ai fait de Manchester City le principal candidat au titre de champion d'Angleterre en juin dernier, lors du début du Mercato d'été. Le recrutement de Guardiola m'avait plu en juin dernier et désormais l'impression est confirmée, par les résultats des citizens.

Le championnat d'Angleterre ne peut pas échapper à Manchester City, qui compte 14 points d'avance sur le second Chelsea, à la 21ème journée de Premier League. Les joueurs de Guardiola ont réalisé une véritable prouesse, en remportant 19 matchs et en ne concédant que 2 matchs nuls, lors de leurs 21 premières rencontres.
 
Jamais une équipe anglaise n'a réalisé un tel parcours en Premier League, même du temps de la grande domination du Manchester United de Sir Alex Ferguson.

Logo Bayern_3 Un Bayern malade mais sans rival en Bundesliga

Le Bayern Munich n'est plus ce rouleau compresseur, qu'il a été ces dernières années. Sur les 10 dernières saisons, le club bavarois a remporté pas moins de 7 championnats et surtout n'a plus véritablement de rival depuis 2012.

Cette saison, le Bayern a connu un début de saison difficile, avec Carlo Ancelotti et notamment ses attaquants vedettes de ces dernières années. Les dirigeants bavarois n'ont pas encore trouvé de successeurs à Ribéry et Robben, qui ont fait les beaux jours du Bayern depuis 5 ans. Ce manque de renouvellement commence à se faire sentir dans une équipe, qui fonctionne sur courant alternatif et surtout trop dépendante de Robert Lewandowski.

Nous aurions pu croire un instant au retour de Dortmund au premier plan, mais la réussite du club de la Ruhr a été de courte durée. A la 7ème journée de Bundesliga, Dortmund comptait 5 points d'avance sur le Bayern et 10 matchs plus tard, le club bavarois a repris 18 points à Dortmund. 

Le Bayern compte 11 points d'avance sur le second Schalke 04 et 13 points sur Dortmund. Schalke 04 est la seule équipe arrivant quelque peu à suivre les bavarois, mais ne dispose pas d'un effectif pour rivaliser avec le Bayern.

Les joueurs de Jupp Heynckes se sont déjà quasiment adjugés un 6ème titre de suite en Bundesliga, pour définitivement asseoir leur suprématie depuis 2013.

Logo Barcelone_1 Barça, meilleure défense en Europe

L'ère Guardiola est bien terminée au Barça. Le club catalan avait pour habitude de battre tous les records de buts inscrits. Cette saison, le Barça a changé de visage avec le départ de Neymar et l'arrivée de Paulinho dans l'entrejeu. Le coach, Ernesto Valverde, a abandonné le classique 4-3-3  du Barça, par la force des choses, avec le départ de sa star brésilienne et la blessure de Dembélé. 

Les Blaugrana ont rarement connu un tel début de saison en Liga et surtout sont devenus la meilleure défense en Europe, avec seulement 7 buts encaissés en 17 matchs. Même l'Atlético de Madrid, réputé comme la meilleure défense en Europe, est derrière le Barça, c'est dire la performance des joueurs barcelonais.

Le Barça possède 9 points d'avance sur le second l'Atlético de Madrid et 14 sur le Real Madrid. Il faudrait vraiment un véritable cataclysme, pour que le Barça ne soit pas champion d'Espagne en fin de saison. Seule une absence en 2ème partie de saison de Messi, Luis Suarez et Jordi Alba pourrait donner un espoir aux autres équipes.

LOGO PSG couleur Le PSG intouchable pour ses rivaux en Ligue 1

Avec un recrutement stratosphérique et 418 millions d'Euros dépensés au Mercato d'été, le PSG est sur une autre planète que ses rivaux en Ligue 1. 

Les joueurs d'Unai Emery ont réalisé une première partie de saison sans quasiment fausse note. Le PSG domine largement ses adversaires en Ligue 1, mais n'a pas donné l'impression de tuer tout suspense, tant ils ont montré de la suffisance par moments. Si l'on analyse les matchs allers, les parisiens sont bien au-dessus des autres équipes et impriment leur rythme dans les rencontres. Les joueurs d'Emery peuvent pratiquement inscrire des buts, lorsqu'ils le décident et à chacune de leur phase offensive. 

Malgré le recrutement et l'excellent début de saison, le PSG possède un point de moins, à mi-saison, que lors de la saison 2015-2016. Et oui, c'était bien la saison du limogeage de Laurent Blanc, lors de laquelle il a réalisé un record de points en terminant la saison avec 96 points au compteur. Unai Emery est sur les traces de ce record et pourrait subir le même sort que Laurent Blanc, en fin de saison.

Le PSG compte 9 points d'avance sur les seconds Monaco et Lyon. Les parisiens ont pratiquement le titre en poche et ne seront certainement jamais rejoint au classement, par ses concurrents les plus proches. 


Napoli ou Juventus en Serie A ?


Le Napoli possède 1 point d'avance sur la Juventus à mi-parcours du championnat italien. L'Inter Milan est à 7 points du Napoli et il paraît peu probable, que l'équipe de Spalletti puisse rivaliser avec les 2 autres prétendants.

Le Napoli et la Juventus ont des objectifs principaux légèrement différents cette saison. Maurizio Sarri, coach de Naples, joue très clairement tout sur le championnat d'Italie, quitte à délaisser la coupe d'Europe. En revanche, la Juventus vise la Ligue des Champions, après 2 finales perdues ces 3 dernières saisons. 

Le Napoli doit espérer un parcours de la Juventus jusqu'au bout de la Ligue des Champions, afin d'avoir une véritbale chance de remporter le Scudetto. Dans le cas d'une élimination prématurée de la Ligue des Champions des joueurs de Massimiliano Allegri, il serait alors improbable que la Juventus laisse filer le championnat d'Italie. 

Italie

L'autre paramètre qui pourrait compter cette saison est la méforme de Paulo Dybala, qui n'y est plus du tout avec la Juventus. Si l'attaquant argentin ne se ressaisit pas, en 2ème partie de saison, il pourrait y avoir des effets négatifs sur le groupe de la Juve. Paulo Dybala a inscrit un doublé face au Hellas Vérone et donne la victoire à la Juventus, après plus d'un mois de trou noir.

La Juventus est allé gagner récemment au Napoli, pour montrer qu'il fallait encore compter sur la vieille dame cette saison. 

Malgré son point de retard, la Juventus est mieux armée que le Napoli, pour remporter un 7ème Scudetto de suite.


Porto, Sporting ou Benfica en Liga portugaise ?

C'est véritablement le seul des 6 principaux championnats, où 3 équipes peuvent encore remporter le titre. Porto, Benfica et le Sporting se partagent quasiment tous les titres, en Liga portugaise depuis sa création en 1934. 2 clubs seulement ont réussi à rafler un titre aux 3 grands portugais, Belenenses en 1946 et Boavista en 2001.

Le Sporting n'a plus gagné le championnat depuis 2002 et Porto depuis 2013. Benfica est le club le plus titré et domine le championnat portugais depuis 2013, mais Sérgio Conceição a remis Porto au premier plan cette saison.

Portugal

Le championnat portugais est le seul à ne pas avoir atteint la mi-saison, avant la reprise en 2018. A la 15ème journée, Porto est en tête du championnat mais à égalité de points avec le Sporting et Benfica à 3 points seulement des co-leaders. 

Ces 3 équipes vont certainement se disputer le championnat jusqu'au bout et Benfica pourrait revenir au classement, compte tenu qu'il ne jouera plus en coupe d'Europe, contrairement aux 2 autres.

Malgré tout, je vois Porto remporter le championnat portugais, cette saison, avec le jeu très intéressant installé par Sérgio Conceição.


Nous constatons, cette saison, une fracture nette entre le club leader et les autres, dans 4 grands championnats européens. Ce fossé existant ne s'explique pas de la même façon selon les pays et les clubs.

Nous avions ce type de situation de manière récurrente en Bundesliga et en Ligue 1, avec les dominations du Bayern et du PSG dans leurs championnats sans véritable rivaux.

Désormais, ce phénomène se produit en Angletterre, depuis 4 saisons, mais sans domination d'une équipe sur les autres. Pour le moment en Premier League, aucune équipe ne domine les autres 2 saisons consécutives, laissant la place à un certain suspense. Les équipes anglaises qui jouent sérieusement la Ligue des Champions sont souvent pénalisés, dans leur championnat très éprouvant physiquement.

En revanche, dans le championnat espagnol il est rare qu'une équipe soit en tête de son championnat, avec plus de 5 points d'avance. La Liga est certainement le championnat le plus homogène et le plus difficile de tous, car quasiment toutes les équipes sont techniques et physiques. Le niveau entre le Barça et le Real Madrid est tel, qu'il ne permet quasiment pas un championnat ultra dominé par une équipe en Liga. 

L'ultra domination d'une équipe n'est certainement pas positif pour l'attractivité d'un championnat, qui manque de suspense pour la lutte au titre et surtout pour l'équipe qui doit rester au Top en Ligue des Champions. C'est certainement l'une des grandes raisons de la forte domination des clubs espagnols, en Ligue des Champions et en Europa League, ces 10 dernières saisons. Les équipes espagnoles luttent jusqu'au bout dans leur championnat et conservent un rythme élevé de matchs tout le long de la saison, ce qui leur permet certainement de prendre le dessus sur les autres clubs européens dans les coupes d'Europe.

J'en profite pour souhaiter à toutes et tous une belle soirée de passage à 2018 !


 


0

COMMENTAIRES
 
REAGISSEZ
A CET ARTICLE
Il est nécessaire de créer un compte et de se connecter pour réagir aux articles. Vous pouvez noter les commentaires de chacun (0=pas du tout apprécié, 3=très apprécié).


 

Pas de commentaire pour le moment





A LIRE AUSSI LES + LUS